Sous Anticoagulants / Antiaggrégants

Que vous soyez sous anticoagulant d'ancienne génération (Coumadine, Préviscan ou Sintrom) ou de nouvelle génération (Pradaxa, Xarelto, Eliquis ...), il s'agit d'un traitement important dont l'arrêt ou le maintien se décidera en consultation d'anesthésie.

Concernant les antiaggrégants (Aspégic, Kardégic, Clopidrogel = Plavix, Efient, Brilique ...) , seule l'aspirine peut être maintenue. Les autres antiaggrégants seront interrompus quelques jours avant l'intervention par l'anesthésiste et éventuellement relayés par de l'aspirine.

Par exemple :

- si vous prenez des anticoagulants pour une valve cardiaque mécanique, l'arrêt des anticoagulants doit toujours être associé à un relais par une héparine (calciparine, HBPM type lovenox, héparine au pousse seringue).

- si vous prenez des anticoagulants pour une arythmie, il est possible dans certaines conditions de les interrompre quelques jours sans relais.

- si vous prenez des antiaggrégants pour un stent cardiaque ou artériel, l'arrêt est souvent recommandé, mais dépend du type de stent posé et du délai entre pose du stent et chirurgie. La chirurgie peut être différée s'il est indispensable de poursuivre ces antiaggrégants. En règle générale, il est possible de maintenir l'aspirine ou ses dérivés pour la plupart des chirurgies. La neurochirurgie impose l'arrêt de tout traitement antiaggrégant.

- si vous prenez des antiaggrégants pour une hypertension ou du diabète, en prévention dite primaire (c'est à dire sans accident préalable), il sera possible de les interrompre sans relais.


Tout savoir sur l'anesthésie