Ag en ventilation spontanée

Dans ce cas, la perte de conscience est totale. Il ne persistera aucun souvenir tant que l’anesthésie durera. Elle se réalise essentiellement par voie intraveineuse grâce à un hypnotique associé ou non à une petite dose de dérivé morphinique. C’est la technique utilisée pour les coloscopies et écho endoscopies, les ponctions d’ovocytes, les biopsies de prostate, les conisations … Plus rarement effectuée à l’aide d’un gaz anesthésique, c’est la méthode privilégiée pour l’anesthésie des enfants (posthectomie, végétations et drain transtympanique …) ou des personnes non communicantes. Les fonctions respiratoires sont conservées et il n’est pas nécessaire d’assister la respiration.


Tout savoir sur l'anesthésie